Madagascar est constitué d’une population jeune dont la plupart vie malheureusement dans une situation précaire. Les dernières statistiques menées par le Bureau International du Travail (BIT) en collaboration avec l’Institut National de la Statistique (INSTAT) à Madagascar montrent que plus de huit jeunes travailleurs sur dix (83,8 pour cent) occupent un emploi vulnérable, comme les jeunes travaillant à leur propre compte (28,6 pour cent) ou les jeunes participant à des activités familiales non rémunérés (55,2 pour cent) [ETVA, 2015].

Ces jeunes sont alors à hauts risques d’être en conflit avec la loi, car la recherche de leur gagne-pain quotidien se fait de plus en plus rude face à un niveau de vie qui ne cesse d’augmenter. D’où le projet YOUTH JUSTICE ou Justice juvénile qui a pour but d’aider les jeunes marginalisés qui risquent d’être en conflit avec la loi pour qu’ils aient accès à des informations sur le droit fondamental, qu’ils acquièrent des compétences subjectives et des aptitudes réelles grâce aux services attrayants du Youth Power Spaces (YPS).

Pour cette première vague, YMCA a pensé à soutenir les jeunes de 15 à 29 ans, appartenant à 4 secteurs d’activités relatives aux filières porteuses identifiées par le Ministère de l’Enseignement Technique et de l’Emploi et celles des filières ressorties par les études de base effectuées par YMCA Madagascar, à citer le secteur tourisme, hôtellerie, élevage. L’identification de ces jeunes avec l’aide des présidents de fokontany a été effectuée au sein de trois fokontany ayant des jeunes plus vulnérables et des jeunes exposés à des activités à risques, à savoir le fokontany d’Ampatana, de Vatofotsy, et d’ Avaratsena dans la commune urbaine d’Antsirabe, région Vakinankaratra.

L’objectif est d’appuyer les jeunes à risques dans la mise en place des projets viables visant une résilience économique. Ils sont donc 51 en tout à avoir bénéficié de cette aide, dont :

  • 8 tireurs de cyclo-pousse
  • 26 vendeurs ambulants
  • 13 gargotes
  • 4 élevages à cycle court

 

Des vendeurs ambulants, débarrassé des usuriers preneurs de crédit.

Les vendeurs ambulants dont 24 femmes et 2 hommes ont reçu chacun un appui financière dans l’objectif de les aider à subventionner leur fonds de roulement. Ils pourront désormais acheter les légumes et les fruits à revendre par leur propre argent. Effectivement, ces jeunes vendeurs ambulants ont été obligés de faire des prêts sur les produits qu’ils revendent au marché local. Ils sont souvent couverts de dettes et mis sous pression par les créditeurs quand ils n’arrivent pas à écouler tous leurs produits.

Des tireurs de cyclo-pousse, résilients économiquement

La fonction de tireurs de pousse-pousse est une des activités en pleine croissance à Antsirabe et attire beaucoup de jeunes. De ce fait, 8 jeunes aspirent à avoir leur propre pousse-pousse ce qui a été exhaussé lors des dotations le 26 Aout 2021.

 »C’est un nouveau souffle pour notre gagne-pain de tous les jours » disait une jeune-père, tireur de cyclo-pousse

Boost du secteur hôtellerie et élevage

13 jeunes dont 12 femmes et 01 homme dans le secteur gargote ont été aussi dotés de matériels nécessaires pour leur projet suivant leur besoin et les études effectués. Ils ont reçu des matériels comme des vitrines et des marmites en aluminium pour qu’ils puissent élargir leur vente et attirer plus de clients. Parmi eux 4 ont un projet d’extension de leur business, 6 de diversification, et 3 ont le projet d’être autonome et d’améliorer leur visibilité. Ils peuvent désormais travailler avec les jeunes éleveurs de poules qui ont également reçu leur part de dotation.

  • Pour faciliter la communication avec ces jeunes et pour qu’ils puissent avoir un accès facile avec leurs clients, ils ont reçu aussi des téléphones mobiles.

 

Partenariat- Public-Privé

YMCA n’a pas travaillé seul dans ce projet. La Direction Régionale de l’Emploi et de la Formation Technique et Professionnelle (DREFTP) de la région Vakinankaratra a pris en main la formation des jeunes bénéficiaires sur la culture entrepreneuriale et la gestion financière. La DREFTP a souligné l’importance de cette activité qui est aussi liée à la politique de l’État (PNEFP) en matière de promotion de l’emploi des jeunes.

“Nous sommes plus que ravis de recevoir ces aides. Nous pouvons réaliser nos rêves et commencer des petits projets grâce à ces dons ! » dixit une jeune commerçante ambulante.

 

Ceci n’est que le début, une deuxième vague de dotation se prépare déjà pour le début de l’année 2022.

#MialySombiniaina

Comments are closed

Calendrier
décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031